Pages

samedi 4 août 2018

VA T-ON AVOIR LE DROIT A UN CINQUIEME AMERICAN PIE ?

La génération qui était adolescente au début des années 2000 n’a pas pu passer à côté de la saga American Pie. Quand d’autres films ou séries traitaient de l’éveil sentimental, Paul Weitz et Chris Weitz proposaient une alternative un peu plus hot. On y parlait autant d’amitié que de sexe et de drague, au travers de péripéties délirantes. Les quatre adolescents centraux passaient un pacte entre eux : se dépuceler avant de rentrer à l’école. Et tous les moyens sont bons pour séduire des filles !
Pas la plus fine des comédies, American Pie avait un énorme capital sympathie grâce à sa troupe d’acteurs (le maladroit Jim, le lourdingue Stifler, le sportif Oz, le banal Kevin et le faux expert en séduction Finch) mais aussi car il permettait à une tranche du public de se confronter à des questions ou des situations relevant de l’intime : la première fois, l’apprentissage par le porno, la peur d’aborder une fille.
Malgré son ton un peu bourrin, le film est loin d’être conçu pour élever sur un piédestal une troupe de garçons qui veut juste « pécho ». Au contraire, même. On rigolait avec eux mais surtout d’eux. C’est comme ça qu’American Pie a pu rencontrer son public : ces garçons sont des grands timides, cachés derrière des mensonges (l’un se vante d’être un amant confirmé alors qu’il est encore puceau) ou des attitudes pour garder leur réputation. La réalité est autre, à l’image de cette scène devenue mythique où Jim se sert d’une tarte (l’american piepour une expérience particulière. Plus tard, face à une fille (Nadia), c’est une autre sorte de complication qu’il subira.
Suite au succès du premier opus, la franchise s’est étendue sur trois autres filmsdans lesquels on pouvait suivre les personnages grandir, se poser (ou pas), prendre des chemins différents mais toujours se retrouver. Le dernier opus en date, sorti en 2012, était sans doute le plus faible. La marque American Pie a continué à côté, par le biais d’un spin-off totalement oubliable. Rien ne vaut l’original.
Ce n’est pas tant la franchise qui a besoin d’un nouveau film mais plutôt la carrière de Tara Reid. Lorsqu’on tourne dans Sharknado, forcément on s’enthousiasme pour peu. Nous concernant, on ne voit pas ce qu’un cinquième film aurait à ajouter. Les personnages ont déjà fait leur réunion dans le quatrième volet. Quel pourrait être le pitch ? Un enterrement pour se réunir et célébrer le passé ? Un nouveau mariage ? La menace d’un divorce pour Jim et Michelle ? À vos pronostics. Enfin, si le film se fait réellement.
Source : Ciné Séries

Google+ Badge

Google+ Badge

Google+ Badge