Pages

lundi 30 juillet 2018

*4.40 - MON AVIS SUR HÔTEL ARTEMIS DE DREW PEARCE ( Closed)

HÔTEL ARTEMIS de Drew Pearce est un Thriller apocalyptique américain , donc c'est le même mec qui a écrit Iron Man 3 et Mission Impossible : Rogue One, donc on peut penser qu'il avait droit à des RTT qu'ils devaient dépenser.

 Oui on est au mois de Juillet et comme dans les magasins les studios vident leurs fonds de tiroirs et après Skyscraper, Ma Reum, Mamma Mia 2, American Nightmare 3, c'est au tour donc d’Hôtel Artemis qui remplissement les salles (enfin pas vraiment j'étais seul dans la salle un dimanche matin) et les absents n'ont pas eu tort.






Résultat de recherche d'images pour "hotel artemis film"Résultat de recherche d'images pour "hotel artemis film"

On est en 2028 (et oui que dans 10 ans) et Los Angeles est à feu et à sang (comme souvent) mais pas ici dû aux feux de forêt qui s'sévissent actuellement, non une compagnie de distribution d'eau annonce l'interruption du service (imaginons ça à Nice). Mais est-ce que cela a une importance vraiment dans notre histoire, car ce qui nous intéresse c'est l'Hôtel Artémis une clinique qui est réservé aux criminels pour se faire soigner , car c'elle qui tiens cette hôtel avec son fidèle Lassie non son fidèle Everest (et oui on va pas chercher loin les noms vu que c'est la montagne Dave Bautista qui joue le rôle) c'est Jean Thomas (Jodie Foster) une vielle dame (mon Dieu les Maquillages) qui a été choisi par le propriétaire des lieux , truand également, la choisi alors qu'elle était dans la détresse suite à la mort de son fils , ce sera évidemment le fil rouge du film et la vérité va se dégonfler comme une baudruche.

Résultat de recherche d'images pour "hotel artemis film"Résultat de recherche d'images pour "hotel artemis film"

Le scénario tout du long est de cet acabit, ah si la bonne idée était de se pencher sur cette histoire entièrement mais c'est un autre film. Donc dans cet hôtel on va trouver un mélange de saloperies vivantes une tueuse à gages sans momie (Sofia Boutella) , un braqueur et son frère (Sterling K.Brown) le seul acteur intéressant, un riche débile (Charlie Day) et les patrons de l'hôtel KingWolf (Jeff Goldblum) et son fil (Zachary Quinto) et dans des décors de carton-pâte surchargés et tape à l'œil (on se croirait dans Blade) ils vont défourailler à tout va et tuer à qui mieux mieux , découper les têtes, faire une copie 3D d'une tête mal faite, des décors de ville assiégée en 1.2 D tellement c'est minable de faire des effets spéciaux de ce niveau, un crash d'un hélico mais à 10 kilomètres évidement. Et tous ces jeunes gens dont on ne sait pas quel rapport ils ont avec les émeutes.

Résultat de recherche d'images pour "hotel artemis film"Résultat de recherche d'images pour "hotel artemis film"

C'est triste de voir ce type de cinéma et voir des acteurs comme Jodie Foster et Jeff Goldblum qui ont encore des impôts à payer, et pauvre scène finale qui voit Jodie Foster s'en allez dans le lointin comme Lucky Luke dans une démarche digne de l'EPHAD.

Les amateurs de filles Badass qui cassent tout sur son passage à l'instar d’une Nikita, ils apprécieront Sofia Boutella.


Fuyez sortez de l'hôtel par les issues de secours et allez plus en Transylvanie.

NOTE : 4.40




FICHE TECHNIQUE

Réalisation : Drew Pearce
Scénariste : Drew Pearce
Musique : Cliff Martinez
Chanson : Father John Misty
Production : Adam Siegel, Stephen Cornwell, Simon Cornwell et Jeffrey Stott
Costumes : Lisa Lovaas
Décors : Ramsey Avery
Montage : Paul Zucker et Gardner Gould
Photographie ; Chung-Hoon Chung

DISTRIBUTION



Jodie Foster

Rôle : Jean Thomas, l'infirmière

Sterling K. Brown

Rôle : Waikiki

Dave Bautista

Rôle : Everest

Sofia Boutella

Rôle : Nice

Brian Tyree Henry

Rôle : Honolulu

Charlie Day

Rôle : Acapulco

Jenny Slate

Rôle : Morgan

Zachary Quinto

Rôle : Crosby

Google+ Badge

Google+ Badge

Google+ Badge