Pages

lundi 10 juillet 2017

MON AVIS SUR OKJA DE JOON-HO BONG (Tout est bon dans le cochon, Kevin Bacon rêvait du rôle)

OKJA de Joon-Ho Bong est un Film d'Aventure Dramatique Coréen du Sud, présenté en Compétition au Festival de Cannes, où il a fait polémique non pas son contenu, mais parce qu'il a été produit par la plate-orme de VOD Netflix qui s'est refusé de le distribuer en salles.

Sur ce point, j'ai un avis personnel, oui je suis d'accord le cinéma doit être vu dans des salles de cinéma, mais quand je parle de cinéma, je parle de projection dans de bonnes conditions, grand écran, son valable (le Atmos pour tous vite) des fauteuils confortable, pas d'odeur de tuyau, de bruit de métro en Sunsenrouond , sans compté des hôtes d'accueil pas vraiment motivé, sans compter les problèmes ou de clim ou de chaud dans les salles

Résultat de recherche d'images pour "okja"

Oui aujourd'hui à part quelques salles , allez au cinéma est un véritable calvaire, surtout au prix qu'on veut nous faire payer, Netflix c'est 10 € par mois, pour ce prix on a même pas le prix du billet en salles.

Et il y a beaucoup d'hypocrisie de la part des distributeurs et producteurs (les réalisateurs et acteurs suivent eux la ligne directrice) car ils regrettent que les films de Neflix ne soit pas en salles, en tous cas pour Okja, mais le dernier Brad Pitt sur Neflix ne les a même pas fait secoué la moindre haussement des sourcils comme tous les films de HBO comme dernièrement The Wizard of Lies.

Résultat de recherche d'images pour "okja"

Pour juger une oeuvre c'est dans sa globalité, le jury de Cannes l'a jugé sur un grand écran, comme un petit film venu de Sus-Amérique, mais dans quels conditions seraient sortis Okja et j'e fait le pari dans les plus petites salles des multiplexes malgré la qualité du film. Mais les autres films de Cannes en compétition cette année vont-ils tous sortir en salles, je fait le pari que non.

Résultat de recherche d'images pour "okja"

La polémique vient surtout du microcosme de la culture française qui pense qui sont les seuls au monde, combien de films hors blockbuster américains arrivent à sortir dans les pays de l'est, en Amérique du Sud, en Afrique et même aux States, proche de zéro.

Finalement grâce au plate-forme VOD ces pays peuvent avoir accès à d'autres films, et surtout grâce au modèle économique de ces plate-formes permet a des grands réalisateurs de faire des films avec leurs propres final-cut.

Résultat de recherche d'images pour "okja"

Le moyen de voir des films ou des séries changent, il faut que le modèle économique français change et permettent à tous de voir les oeuvres de chacun comme les courts-métrages totalement absent des salles ou de la télévision.

Et comme pour la Télévision, le VHS, le DVD le cinéma n'est pas mort et bas des records chaque année.

Bon passons au film

Résultat de recherche d'images pour "okja"Résultat de recherche d'images pour "okja"


SynopsisPendant dix années idylliques, la jeune Mija s'est occupée sans relâche d'Okja, un énorme animal au grand cœur, auquel elle a tenu compagnie au beau milieu des montagnes de Corée du Sud. Mais la situation évolue quand une multinationale familiale capture Okja et transporte l'animal jusqu'à New York où Lucy Mirando, la directrice narcissique et égocentrique de l'entreprise, a de grands projets pour le cher ami de la jeune fille. 

Résultat de recherche d'images pour "okja"

Sans tactique particulière, mais fixée sur son objectif, Mija se lance dans une véritable mission de sauvetage. Son périple éreintant se complique lorsqu'elle croise la route de différents groupes de capitalistes, démonstrateurs et consommateurs déterminés à s'emparer du destin d'Okja, tandis que la jeune Mija tente de ramener son ami en Corée.


Résultat de recherche d'images pour "okja"


Le réalisateur est un de ceux que je suis le plus dans cette Corée du Sud qui révolutionne le cinéma d'action, après Mémories of Murder, The Host, Mother ou Snowpiercer (qu'on avait vu à Deauville en sa présence) qui amène dans son récit multiples vues, qui à chaque fois me captive.

Okja est un film politique sans aucun doute, avec son archaïque, anarchiste, et surtout écologiste, avec un côté Vegan très à la mode aujourd'hui.

Résultat de recherche d'images pour "okja"

Ce gros cochon d'Okja avec sa jeune amie Mija (Seo-Hyun Ahn) va traverser le pays pour satisfaire des obsessionnels du profit et de la performance, étant prêt à tout sans compter sur les conditions de ces animaux qu'ils veulent exploiter au maximum.

Résultat de recherche d'images pour "okja"

Sur la base de l'intrigue on pense beaucoup à l'Armée des 12 Singes , avec cette équipe de jeunes anarchistes menée par Jay (Paul Dano) qui veulent sauvés Okja et tous ces congénères et échapper a une Multinationale dirigée par Lucy et Nancy Mirando (Tilda Swinton) et de la télévision et son bizarre présentateur Dr Johnny Wilcox (Jake Gyllenhaal) dont le dernier petit pois dans le cerveau a complètement explosé comme un pop-corn.

Résultat de recherche d'images pour "okja"

Okja c'est une fable sur la cause animale,pas un avec un petit chiot ou chien, ou même un taureau dans une arène, non le réalisateur a voulu exagérer le personnage de l'animal peut-être pour montrer que le problème est important dans les conditions des animaux dans le monde entier, et en France on est pas en reste , problème beaucoup plus important que de savoir si le film sort en salles.

Résultat de recherche d'images pour "okja"

La relation entre Okja et Mija fait beaucoup penser au film d'animation japonais, ou souvent une petite fille est mise en première ligne.

A l'arrivée un film brouillon, car ça va dans tous les sens, les personnages sont poussés à l'extrême dans leurs comportements, de vulgarité et de folie, mais laisse un sentiment d'un bon message sur la condition des animaux et la position des humains.

Résultat de recherche d'images pour "okja"Résultat de recherche d'images pour "okja"

Tous les acteurs sont formidables, mais je mettrais en avant Jake Gyllenhal en roue libre (et si on avait récompensé pour ce film finalement sans en donner un à Netflix) , Tilda Swinton toujours formidable et on a le droit de l'avoir deux fois et la jeune Seo-Hyun Ahn qui crève l'écran, sans compter Okja très fort un rôle que voulait Kevin Bacon).

NOTE : 14.90

Résultat de recherche d'images pour "okja"Résultat de recherche d'images pour "okja"

FICHE TECHNIQUE

Réalisation : Joon-Ho Bong
Scénario : Joon-Ho Bong et Jon Ronson
Production : Joon-Ho Bong, Dooho Choi, Dede Gardner, Lewis Taewan Kim, Jeremu Kleiner et Wook-Sik Seo pour Netflix
Effets Visuels : erik Jan de Boer
Costumes : Catherine George II et Se-Yeon Choi
Casting : Jenny Jue
Décors : Kevin Thompson et Lee Ha-un
Directeur Artistique ; Jung-Yoon Bae, Deborah Jensen et Gwendolyn Margetson
Montage ; Jin-mo Yang
Photographie ; Darius Khondji

DISTRIBUTION



Seo-Hyun Ahn

Seo-Hyun Ahn
Rôle : Mija

Tilda Swinton

Tilda Swinton
Rôle : Lucy Mirando / Nancy Mirando

Jake Gyllenhaal

Jake Gyllenhaal
Rôle : Dr. Johnny Wilcox

Paul Dano

Paul Dano
Rôle : Jay

Steven Yeun

Steven Yeun
Rôle : K

Lily Collins

Lily Collins
Rôle : Red

Daniel Henshall

Daniel Henshall
Rôle : Blond

Devon Bostick

Devon Bostick
Rôle : Silver

   

Google+ Badge

Google+ Badge

Google+ Badge