Pages

samedi 16 décembre 2017

BANDE ANNONCE DE SPARRING DE SAMUEL JOUY OU MATHIEU KASSOVITZ SE LA JOUE ROCKY BALBOA

Mathieu Kassovitz n'a que rarement joué la facilité dans sa carrière. Et le film Sparring est à son image : décidé, brutal, et avec un coeur gros comme ça.
Alors que tout semble avoir été dit sur le monde de la boxe depuis des décennies au cinéma, il arrive encore que des films nous surprennent, justement parce qu'ils ne s'intéressent pas à la quête de gloire et de victoire dans un combat mais à certains aspects que nous connaissons moins. Et c'est là que se positionne clairement le premier film de Samuel Jouy
Le film nous raconte l'histoire de Steve Landry, boxeur raté qui croit encore à son rêve à 45 ans mais qui doit subvenir aux besoins de sa famille. Tentant de terminer sa "carrière" sur un dernier coup d'éclat, il accepte de devenir le sparring d'un champion qui vise le titre européen. En gros, il va lui servir de sac de frappe humain durant la préparation d'un combat important. Entre patates dans la gueule et doutes personnels, Landry y voit là sa dernière chance de prouver à tout le monde ce qu'il vaut.
Sparring sortira sur tous nos écrans le 31 janvier prochain et il vient enfin de nous dévoiler sa bande-annonce où nous découvrons un Mathieu Kassovitz transfiguré, tout en mélancolie et en colère contenue. On ne va pas faire durer le suspense plus longtemps, nous avons déjà vu le film il y a quelques mois et il est super. Vous pouvez même retrouver notre avis ici.
C'est peu dire donc qu'on espère de tout coeur que ce très beau film trouvera son public dans un mois et demi et vous pouvez compter sur nous pour vous en reparler lorsqu'il sera à l'affiche parce que, nom de nom, il le mérite.
Photo SparringPhoto








* 9.40 - MON AVIS SUR LE CRIME DE L'ORIENT EXPRESS DE KENNETH BRANAGH (Dommage qu'il y avait pas grève à la SNCF))

LE CRIME DE L'ORIENT EXPRESS de Kenneth Branagh est un Film Policier Américain d'après le Roman d'Agatha Christie.

SynopsisLe luxe et le calme d’un voyage en Orient Express est soudainement bouleversé par un meurtre. Les 13 passagers sont tous suspects et le fameux détective Hercule Poirot se lance dans une course contre la montre pour identifier l’assassin, avant qu’il ne frappe à nouveau. D’après le célèbre roman d’Agatha Christie.
Etant un puriste dans les œuvres d'Agatha Christie, ayant lu au fil des ans et souvent plusieurs fois, tellement il y a de tiroirs cachés dans les lignes de ces romans, tous ses romans ou nouvelle et étant aussi fan de la série anglaise jouée avec talent extrême par David Suchet, il est évident que je versais un œil suspect sur la prise en main par une production américaine et la réalisation d'un acteur Shakespearien.

Résultat de recherche d'images pour "le crime de l orient express"Résultat de recherche d'images pour "le crime de l orient express"Résultat de recherche d'images pour "le crime de l orient express"Résultat de recherche d'images pour "le crime de l orient express"

Branagh passe d'un genre à l'autre "Cendrillon », Ryan's Initiative ou "Thor" en exploitant au maximum de l'effet blockbuster chère au tête blonde américaine ou chinoise, ce qui est viable lorsque cela s'y prête, mais peut-on raisonnablement l'adapter à toutes les sauces et donc ici à l'un des meilleurs romans d'Agatha Christie et l'un de meilleurs romans policiers ai monde.

Ma réponse et vous la voyez venir, c'est non !!!! cent fois non, ce qui intéressant dans les romans d'Agatha Christie et de son héros le plus célèbre le détective belge Hercule Poirot c'est de garder tous les défauts d'ego, vieux jeu, voir un peu raciste et sexiste (non pas que cela soit de bons goûts) mais on aime détester Poirot pour mieux applaudir à sa façon de démontrer l'impossible et nous faire détester des personnages pires que lui.

Résultat de recherche d'images pour "le crime de l orient express"Résultat de recherche d'images pour "le crime de l orient express branagh"

L'Ego ici est celui démesuré de Branagh qui se prend pour Dieu le père (j'y vient) étant et derrière la caméra et devant portant les moustaches démesurées plus vieux british imbibé d'alcool, ne voyant que lui pendant 100 minutes laissant peu de place à l'histoire de se développer préférant faire son numéro de héros de blockbuster.

Alors on va me dire, lui les histoires sont faites pour être rajeunies, mais on peut respecter la trame et ne pas divulguer trop tôt son intrigue. On commence par 30 minutes invraisemblables dans les faubourgs de Jérusalem et le Mur des Lamentations ou Poirot vient résoudre une énième énigme, déjà pourquoi changer l'histoire , dans le roman Poirot est directement dans un Hôtel à Alep en Syrie direction Istanbul avant de changer son trajet et prendre l'Orient Express à la demande de son ami M. Bouc directeur de la compagnie de trains pour résoudre une affaire à Londres, donc pourquoi nous imposer cette mise en demeure et son changement de lieu rognant du coup sur le développement de ce que pourquoi nous sommes venus s'installer dans notre fauteuil, ce principe on va le retrouver à la fin, et je n'arrive pas à comprendre cet intérêt.

Résultat de recherche d'images pour "le crime de l orient express branagh"Résultat de recherche d'images pour "le crime de l orient express branagh"

Alors qu'on a ces 30 minutes non essentiels, Branagh va resserrer l'intrigue sur 114 minutes avec 14 minutes de moins que le film de Sydney Lumet en 1974.

Déjà dans cette introduction, premier couac, avec le mouvement de kickboxing du comte de Andrenyi (Sergei Polunin) qui est pour moi déplacé (on a évité la déchirure) car les habitants du Wagon de cette histoire se veulent discret pour aboutir à leurs missions, alors pourquoi cette scène. Non les histoires de Poirot ne sont pas des histoires d'Avengers et Branagh à Thor pour moi d'être allez dans cette direction en voulant en faire un film pour les jeunes cinéphiles, mais ils se sont trompés de cible, Poirot est le type de film comme appelle "Médium" pour un public qui n'est pas celui des Super Héros ou de la Star Wars, donc pourquoi tout ce cinéma bling bling.

Résultat de recherche d'images pour "le crime de l orient express branagh"

Donc déjà mal parti, que nous réserve Branagh dans l'histoire en elle-même, contrairement à Lumet il n'introduit l'événement qui a donné ses lettres de noblesse à l'histoire, l'enlèvement du petit Armstrong qui lui fait référence à un vrai faits divers, l'enlèvement et la mort du petit du célèbre aviateur Charles Lindberg, mais bon je reconnais pas grave.

Mais la magie du suspense qu'il y avait dans le roman et dans le film de Lumet, avec une présence des suspects intrigante qu'ici ou les coupables passent sans vraiment nous inquiéter, et n'ont même pas de tête de coupable. En 15 Mn celui qui ne connait pas l'histoire de ce meurtre devine plus que facilement la résolution du mystère, sans compter qu'on ne voit même pas la scène de crim

Résultat de recherche d'images pour "le crime de l orient express branagh"Résultat de recherche d'images pour "le crime de l orient express branagh"

Pas surprenant parce que Branagh a focalisé le film sur lui, laissant les autres personnages descendre du train en marche. Amenant avec lui des sauveteurs alors que dans le film ils sont isolés totalement, un train qui déraille et plus bloqués mais reste sur un pont, j'aimerais bien voire comment on peut faire tenir un train aussi long sur un pont en bois (non Duteil n'a rien à voir) tout en étant hors des voies sans tomber, mais les miracles existent ;

Les miracles parlons-en et le côté religieux de ce film sur la rédemption et la vengeance comme dans l'Exode 21:23-25 "Mais s'il y a un accident, tu donneras vie pour vie, œil pour œil, dent pour dent, main pour main, pied pour pied, brûlure pour brûlure, blessure pour blessure, meurtrissure pour meurtrissure." pour finir son côté biblique avec tous les coupables potentiels autour d'une longue table qui fait penser indubitablement à la "Cène" de Léonard de Vinci, c'est irrespectueux de l'œuvre, jamais Agatha Christie dans ses romans mais la religion (protestante on est en Angleterre) au premier plan , cette scène m'a beaucoup dérangée.

Résultat de recherche d'images pour "le crime de l orient express branagh"Résultat de recherche d'images pour "le crime de l orient express branagh"

Alors oui il y a des beaux paysages numériques , les couleurs sont flamboyantes et cela marche bien sur un grand écran, on est d'accord, mais Branagh en Poirot me laisse froid comme une vinaigrette mal faite , même si je le préfère à Peter Ustinov dans le genre, mais loin très loin de la performance de Albert Finney dans le film qui lui a valu une nomination aux Oscars ce qui ne sera pas le cas ici car Oui Branagh a fait passer Poirot du côté des Super-héros qu'on ne récompense pas, mais David Suchet dans la série restera à jamais Hercule Poirot tel qu'on l'imagine dans les romans.

Et les autres acteurs aïe !!!! Ils sont tous en apnée ou en sommeil prolongée à part peut-être Daisy Ridley, mais c'est bien la seule, Olivia Colman attend un nouveau meurtre, William Dafoe c'est que c'est pas pour ce film qu'il va avoir un Oscar cette année, le couple Andrenyi absent des débats (Lucy Boyton et Sergei Polunin) Josh Gad insupportable en Mc Queen secrétaire de Ratchett., Pénélope Cruz qui a du louper le train tellement elle est absente, alors que dans le film initial la grande Ingrid Bergman dans le même rôle donnait une dimension autre et avait reçu un Oscar pour ce rôle.

Résultat de recherche d'images pour "le crime de l orient express branagh"Résultat de recherche d'images pour "le crime de l orient express branagh"

Et j'en passe et des meilleurs, mais le pompon c'est Johnny Depp dans le rôle de Ratchett qui semble être sa statue de cire au Musée Grévin, aucune expression, une cicatrice pour faire genre, mais gonflé à l'hélium.
  
Donc on voit je suis pas fan du film mais bon si on est jeune moins de 40 ans (lol) et qu'on connait pas le roman, mais uniquement le film de 1974, oui le côté fun peut être plaisant et donner envie d'en voir plus, mais moi là-dessus je suis trop puriste, peut-être à tort, mais on touche pas autant à une œuvre aussi emblématique et on va espérer que Branagh ne fasse pas un remake du Clan des Siciliens ou Gabin ne descendrait plus du monte-charge mais serait téléporter.

Résultat de recherche d'images pour "le crime de l orient express branagh"Résultat de recherche d'images pour "le crime de l orient express branagh"


Et Branagh nous finit à la hache quant à la fin du film, il nous annonce allez en Egypte résoudre un meurtre, qui donne le ton pour le Remake de Mort sur le Nil de John Guillermin qui déjà prenait des libertés avec le roman, alors que le meurtre à lieu pendant la présence de Poirot pendant la croisière, donc bizarre, comment il va nous emmener encore dans cette histoire.

Mais Branagh était en avance vu que le film produit par la Fox va passer dans le giron de Disney et se faire inviter dans un Avengers !!!!

NOTE : 9.40



FICHE TECHNIQUE

Réalisation : Kenneth Branagh
Scénario : Michael Green
D'après : Agatha Christie
Musique : Patrick Doyle
Production : Simon Kinberg, Ridley Scott, Mark Gordon II, Kenneth Brangh, Judy Hofflund et Michael Schaefer.pour la Twenty Century Fox
Photographie : Haris Zambarloukos
Maquillage : Carol Hemming
Consultant : Tim Parkin
Costumes ; Alexandre Byrne
Casting : Lucy Bevan
Décors : Jim Clay
Directeur Artistique : Andrew Ackaland-Snow, Will Coubrough, Charlo Dalli, Jordana Finkel et Phil Harbey
Montage : Mick Audsley

DISTRIBUTION



Kenneth Branagh

Kenneth Branagh
Rôle : Hercule Poirot

Johnny Depp

Johnny Depp
Rôle : Edward Ratchett

Michelle Pfeiffer

Michelle Pfeiffer
Rôle : Caroline Hubbard

Josh Gad

Josh Gad
Rôle : Hector MacQueen

Derek Jacobi

Derek Jacobi
Rôle : Edward Masterman

Penélope Cruz

Penélope Cruz
Rôle : Pilar Estravados

Willem Dafoe

Willem Dafoe
Rôle : Gerhard Hardman

Daisy Ridley

Daisy Ridley
Rôle : Mary Debenham

Google+ Badge

Google+ Badge

Google+ Badge