Pages

vendredi 4 août 2017

PREMIERE IMAGES DE DEATH WISH D'ELI ROTH AVEC BRUCE WILLIS (Remake de Un Justicier dans la Ville)

En projet depuis une dizaine d’années mais entre les mains du réalisateur Eli Roth depuis juin 2016, le remake d’Un justicier dans la ville (Death Wish) prend forme concrètement. Des premières images ont été dévoilées par la MGM, avec Bruce Willis qui se réapproprie donc le rôle mythique de Charles Bronson dans ce polar d’action, l’un des films fondateurs du vigilante movie réalisé par Michael Winner et produit par Dino de Laurentiis en 1974.
.
Bruce Willis, âgé de 62 ans, sera donc dirigé pour la première fois par l’enfant terrible du cinéma de genre, derrière Cabin Fever, les HostelGreen Inferno, mais aussi Knock Knock. Eli Roth a précisé sur Yahoo : « Je voulais marquer le retour de Bruce après Le Cinquième ÉlémentIncassable, le succès des Die Hard, et lui offrir une autre performance emblématique, et je pense vraiment qu’il l’a fait. Je pense vraiment que ça peut être son Taken. ».
.
Le site souligne que le réalisateur de 45 ans espère suivre « les pas de Sam Raimi, Peter Jackson et David Cronenberg, des visionnaires qui ont marqué l’histoire du cinéma d’horreur avant d’élargir leur approche dans d’autres genres ». Il souhaite également que le film reste « réaliste » et, dans ses références, évoque donc des films, comme A History of ViolenceLes Promesses de l’OmbreImpitoyableSicarioTaken ou encore Man on Fire. Des protagonistes qui ne cherchent pas la violence, mais qui peuvent éprouver une profonde douleur dévastatrice. 

Il précise également, « Ce qui est intéressant dans ce remake, c’est qu’il ne s’agit pas d’un type de la CIA qui sort de sa retraite. Ce n’est pas John Wick ni un assassin professionnel. C’est un homme normal, un chirurgien, un père, qui n’a jamais utilisé d’arme dans sa vie. Paul Kersey apprend à en manipuler une en regardant des vidéos YouTube »
.
Et pour rassurer ses fans, le cinéaste indique que l’horreur sera quand même bien au rendez-vous, en arrière-plan, avec des massacres sanglants : « Je peux vous livrer des scènes de mort spectaculaires que personne d’autre ne peut faire. Je vais vous offrir des moments dont les gens parleront pendant des années ».
.
Sur la base du roman Death Wish écrit par Brian Garfield en 1972, l’écriture de cette nouvelle version a été confiée à Joe Carnahan, scénariste et réalisateur de Le Territoire des loups et Narc. L’année dernière, étaient attachés à cette fonction Scott Alexander et Larry Karaszewski (Ed Wood, Big Eyes). 


À l’instar de l’original – premier volet d’une saga de plusieurs épisodes étalés sur vingt ans -, le récit suivra Paul Kersey (Willis), un mari et père de famille intentionné qui se transforme en une machine à tuer après que sa femme (Elizabeth Shue) et sa fille (Camila Morrone) aient été victimes d’un acte violent et sordide à leur domicile. Au casting, on retrouvera également Vincent D’Onofrio et Dean Norris.
.
Si Charles Bronson incarnait un homme d’affaires d’un cabinet d’architectes, Bruce Willis prendra les traits ici d’un chirurgien. De même, l’action se déroulera à Chicago et non plus à New York, car toujours selon Yahoo, la ville de l’État de l’Illinois connaît, depuis quelques années, une hausse des homicides. 
.
Un justicier dans la ville est programmé sur les écrans américains le 22 novembre prochain. Aucune date de sortie n’est encore précisée pour la France. 

Source : CineChronicle.com

Bruce Willis - Un justicier dans la bille - Death WishBruce Willis - Vincent Donofrio - Death Wish - Un justicier dans la ville - Eli RothBruce Willis - Death Wish - Un justicier dans la ville - Eli RothBruce Willis - Death Wish - Un justicier dans la ville - Eli Roth


Google+ Badge

Google+ Badge

Google+ Badge