Pages

dimanche 6 août 2017

MON AVIS SUR ASCENSEUR POUR L'ECHAFAUD DE LOUIS MALLE (Un classique du film noir)

ASCENSEUR POUR L'ECHAFAUD de Louis Malle est un Polar Français de 1956

Synopsis : À Paris, Julien Tavernier, un ancien parachutiste, accomplit un crime parfait : il assassine son patron avec l'aide de la femme de ce dernier dont il est l'amant. Voulant effacer un indice compromettant qu'il a oublié sur les lieux du crime, il se retrouve bloqué dans l'ascenseur qui l'y ramène. Sa maîtresse et complice l’attend en vain au café, puis passe la nuit à chercher sa trace. Entre-temps, un jeune livreur a volé la voiture de Julien pour épater sa petite amie, fleuriste ; dans la virée qu'il fait avec elle, il panique et tue un couple de touristes allemands. Pendant ce temps, Julien fait tout ce qu'il peut pour essayer de s'extraire de l'ascenseur…

Résultat de recherche d'images pour "ascenseur pour l'échafaud"Résultat de recherche d'images pour "ascenseur pour l'échafaud"

Il a fallu le décès de l'icône Jeanne Moreau à l'âge de 89 ans qui joue dans le film, pour que je puisse enfin voir ce classique du film noir français, et honnêtement je ne le regrette pas, ou Louis Malle a fait un grand film noir dans la tradition de ces romans que lisait d'une traite dans notre jeunesse, dans la célèbre collection Série Noire. C'est d'ailleurs du roman éponyme de Noel Calef qui est adapté le film.

Résultat de recherche d'images pour "ascenseur pour l'échafaud"Résultat de recherche d'images pour "ascenseur pour l'échafaud"

Dès le départ du film, on est dans l'excellence avec la pose des personnages, comme cela dans Paris, ans un immeuble, dans une rue en attente, ou dans une cabine téléphonique, avec un début d'intrigue époustouflant ou le hasard malheureux va mettre les personnages dans des situations critiques alors que tout devait être simple. Ou un ascenseur récalcitrant si on lui coupe le courant va bloquer Tavernier (Maurice Ronet) alors qu'il pensait avoir commis le crime parfait tout en obtenant un alibi parfait.

Résultat de recherche d'images pour "ascenseur pour l'échafaud"Résultat de recherche d'images pour "ascenseur pour l'échafaud"

Mais le fait d'être bloqué dans cet ascenseur entre deux étages (repris par tant de films d'horreur) va déclencher un tsunami de péripéties inattendu , avec sa complice et maîtresse Florence (Jeanne Moreau) qui va faire les cent pas entre café et cabine téléphonique dans le sombre obscur de la nuit Parisienne, mais également mettre à mal les amours débutants de jeunes tourtereaux Louis (Georges Poujouly) et Véronique (Yori Bertin) qui vont malgré eux se prendre pour des Bonnie and Clyde de pacotille en volant dans un premier temps la voiture de Tavernier toujours bloqué dans son ascenseur, et se faire passer pour se dernier, tout en commettant un vol et un meurtre dans les habits de Tavernier qui n'en demandait pas tant.

Résultat de recherche d'images pour "ascenseur pour l'échafaud"Résultat de recherche d'images pour "ascenseur pour l'échafaud"

Evidemment quand la police va enquêter rapidement sur ce deuxième meurtre il vont se focaliser sur Tavernier et lui faire perdre toute sa logique de son alibi, car pour la police c'est lui l'assassin non pas du mari de sa maîtresse mais d'un pauvre bougre dont il a rien à voir, c'est jouissif de regarder jusqu'à où l'ascenseur va monter sur la tête sur l'échafaud pour chacun des protagonistes.

Résultat de recherche d'images pour "ascenseur pour l'échafaud"Résultat de recherche d'images pour "ascenseur pour l'échafaud"

Dans le rôle du Commissaire Cherrier qui joue un petit rôle dans cette enquête (car le principal sont ceux qui vont tomber dans le trou) c'est Lino Ventura dans l'un de ses premiers films.

Le début du film est un travail d'orfèvre en montrant geste après geste, le périple de Tavernier jusqu'à la descente aux enfers, et la musique de Miles Davis donne encore plus le tournis dans cet avalanche de moments précis.

Résultat de recherche d'images pour "ascenseur pour l'échafaud"Résultat de recherche d'images pour "ascenseur pour l'échafaud"

Le film c'est l'un des must des films noir français avec son rythme lent obligatoire dans ce genre, mettant la caméra proche des personnages ou les expressions de chacun d'eux montre le talent des comédiens qui tous ici sont hors-paire dans la grande période du cinéma français pour ce type de film.

Résultat de recherche d'images pour "ascenseur pour l'échafaud"Résultat de recherche d'images pour "ascenseur pour l'échafaud"

J'aime bien aussi ces deux personnages en marge de ces amoureux , qui peut-être ralentisse l'histoire mais nous permet pense t-on souffler avec cet idylle pleine de charme, sauf qu'ils sont bien aussi pire sous leurs visages candides et proches de statues grecques, avec la jeune Yori Bertin qui avait 17 ans au moment du film, elle ancienne rat de l'opéra et qui fut une décennie plus tard l'épouse de Jean Lefebvre. Quand à son compagnon de route Georges Poujouly lui n'était pas à ses débuts dans le film qui avait le même âge que sa partenaire, mais qui avait débuté bien des années avant dans Jeux Interdits de René Clément au côté de Brigitte Fossey à l'âge de 11 ans, 

Résultat de recherche d'images pour "ascenseur pour l'échafaud"Résultat de recherche d'images pour "ascenseur pour l'échafaud"

De par son rythme, ses changements de plan ou de ruptures de ton le film à un charme indéniable porté par deux acteurs exceptionnels Maurice Ronet qui n'apparaît qu'au début du film, mais quel scène, mais on sent sa présence tout au long du film et Jeanne Moreau lumineuse et inquiétante qui confirme tous les deux que ce sont d'immense comédiens avait-on un doute.

Résultat de recherche d'images pour "ascenseur pour l'échafaud"Résultat de recherche d'images pour "ascenseur pour l'échafaud"Résultat de recherche d'images pour "ascenseur pour l'échafaud"

Un film digne d'Alfred Hitchcok que Malle adorait et Agatha Christie ou les choses les plus simples ne sont pas obligatoirement les plus faciles, et la musique de Miles Davis avec sa trompette enivrante comme une musique d'ascenseur (cela était évident) donne aussi le las à l'ambiance du film et on se souvient autant de cette musique que de l'histoire et des comédiens ,musique dans les sommets des musiques de film dans le monde.

Résultat de recherche d'images pour "ascenseur pour l'échafaud"Résultat de recherche d'images pour "ascenseur pour l'échafaud"

Une autre star du film est une automobile mythique, la fameuse Mercedes 300 SL aux portes en forme de papillon, construite de 1954 à 1957 à environ 1 400 exemplaires.

Le film obtiendra le Prix Louis Delluc.

Résultat de recherche d'images pour "ascenseur pour l'échafaud"Résultat de recherche d'images pour "ascenseur pour l'échafaud"

Comme assistant réalisateur on retrouve Alain Cavalier le réalisateur de Thérèse et de François Leterrier qui réalisa plusieurs années après Le Garde du Corps avec Gérard Jugnot.

Résultat de recherche d'images pour "ascenseur pour l'échafaud"Résultat de recherche d'images pour "ascenseur pour l'échafaud"Résultat de recherche d'images pour "ascenseur pour l'échafaud"Résultat de recherche d'images pour "ascenseur pour l'échafaud"Résultat de recherche d'images pour "ascenseur pour l'échafaud"Résultat de recherche d'images pour "ascenseur pour l'échafaud"

NOTE : 16.40

FICHE TECHNIQUE

Réalisation : Louis Malle
Conseiller Technique : Jean Paul Sassy
Scénario ; Louis Malle et Roger Nimier
D'après : Le Roman Ascenseur pour l'Echafaud de Noel Calef
Assistant Réalisateur : Alain Cavalier et François Letterier
Photographie ; Henri Decae et Jean Rabier
Opérateur : André Vilard
Musique : Miles Davis
Décors : Rino Mondellini, Jean Mandaroux et Pierre Guffroy
Montage ; Jean Trubert, Kenout Peltier et Jean Louis Misar
Son ; Raymond Gauguier
Maquillage : Boris de Fast
Photographe de Plateau ; Jean Louis Castelli et Vincent Rossell
Scripte : Francine Corteggiani
Régisseur ; Hubert Mérial
Producteur ; Jean Thuillier pour Nouvelles Editions de Films.
Durée : 91 minutes


DISTRIBUTION




Google+ Badge

Google+ Badge

Google+ Badge