Pages

lundi 10 juillet 2017

PAS DE FESTIVAL DE MARRAKECH EN 2017

Selon un communiqué de la Fondation du Festival International du Film de Marrakech, daté du 30 juin, la 17e édition du FIFM n'aura pas lieu en décembre prochain.
"Pour permettre au Festival d’aller encore plus de l’avant dans sa mission, non seulement de promotion de l’industrie cinématographique marocaine, mais aussi d’ouverture vers les autres cultures, réalité incontournable de l’universalité du Septième Art, la décision a été prise de surseoir à la tenue de l’édition 2017 du Festival International du Film de Marrakech pour reprendre en 2018" est-il énoncé. "Cette période sera mise à profit pour définir et impulser une dynamique de changement destinée à mettre en œuvre une nouvelle organisation et de nouveaux outils qui prennent en compte l'évolution effrénée du monde digital, pour mieux servir la vision et les objectifs du Festival" ajoute le communiqué.
Trop glamour? Trop occidental? En tout cas pas assez connecté et pas assez valorisant pour le cinéma marocain, complètement absent de la dernière compétition (un incident qui a sans doute accélérer la situation de blocage actuel).
Sarim Fassi-Fihri, vice-président délégué de la Fondation, s'interroge sur la manière d'innover, de diversifier l'offre, en films comme en évènements, tout en touchant un public plus large, y compris hors de Marrakech. Il confirme aussi que le contrat triennal de l'agence co-organisatrice, Le Public Système Cinéma, n'a pas été renouvelé. Le partenariat datait de 2004. Bruno Barde, DG du groupe Le Public Système, quitte donc la direction artistique du festival. Officiellement, à cause de cette suspension de l'édition 2017.
Mais en creux, dans une interview accordée à un site marocain, le VP souligne que le Maroc dispose désormais de compétences nationales pour être seul maître à bord. En revanche, il nuance le départ de Mélita Toscan du Plantier, directrice du festival. Elle avait affirmé en mars qu'elle ne serait plus directrice du festival. Mais selon Sarim Fassi-Fihri, elle serait toujours en poste, au sein du comité de direction chargé de réfléchir à l'avenir de la manifestation.
Source : Blog Ecran Noir

Google+ Badge

Google+ Badge

Google+ Badge