Pages

dimanche 9 juillet 2017

LES MILLE FILMS DE MA VIE : LE VOILE BLEU DE JEAN STELLI (Une part d'adolescence)

LE VOILE BLEU de Jean Stelli est un Drame Français de 1942

Synopsis : Louise Jarraud est profondément et définitivement marquée par un drame qui a bouleversé sa vie pendant la Première Guerre mondiale. Elle a, en effet, perdu coup sur coup son mari et son fils. Depuis, elle consacre sa vie aux enfants des autres. Devenue gouvernante, passant d'une famille à l'autre, elle a élevé Frédéric, Gérard, Charlotte et Daniel, qu'elle considère presque comme ses enfants. Au terme d'une longue vie de sacrifices dédiée au bonheur des bambins, elle se retrouve femme de ménage chez une vieille dame acariâtre, madame Breuilly. Un soir, elle se casse le bras en tombant dans un escalier. Le médecin chargé de la soigner n'est autre que Gérard...

Ce film fait parti des films de mon enfance, pas que je suis né au moment de sa sortie, mais dans ma jeunesse, ce film j'ai du le voir une bonne dizaine de fois , les Jeudi ou Samedi pluvieux quand on avait pas cours, que ce soit à la télévision ou en patronage.



Car ce film a été l'un des plus grands succès du cinéma français pendant une période d'occupation ou le public cherchait soit des films de distraction avec des Fernandel ou des films remplis d'émotion au maximum comme l'était Le Voile Bleu.



Le film a eu contre lui après la guerre, 'être sorti justement sous l'occupation et de relaté à un peu le message du Pétainisme (Travail, Famille, Patrie), quand j'ai vu le film je n'avais aucune indication de ce rapprochement historique, même pourtant avec une mère qui s'est battu contre l'occupant et ses amis au pouvoir.



Mais comme souvent, il est toujours facile de transformer un film sur le moment politique que l'on vit, je ne sais pas qu'elle était l'envie de Jean Stelli et de Raymond Artus le producteur, mais personnellement je resterais sur ma vision d'enfant de ce film, sans occulter pourtant la période noire de la sortie u film.

Résultat de recherche d'images pour "le voile bleu"

Évidemment dans mon esprit de l'époque et aujourd'hui , j'étais fasciné par cette femme qui s'occupait des gamins pour les rendre plus heureux qu'ils étaient, car ma mère faisait le même métier de puéricultrice , donc dans mon cerveau l'amalgame était fait, et peut-être je faisais une relation entre elle et Louise Jarraud.

Résultat de recherche d'images pour "le voile bleu"

Louise Jarraud est présentée comme une sainte, passant une vie sans situation amoureuse ou ne l'acceptant, jusqu'à donner son corps, son esprit et son âme à ces enfants la plupart abandonnée ou maltraitée, personnellement tout un symbole et de conviction sur le sujet aujourd'hui.

Résultat de recherche d'images pour "le voile bleu"

La misère des enfants qui n'avaient aucun droit (pas plus aujourd'hui) trouvaient en cette femme, une douceur qu'il ne trouvait, ni dans leurs familles, ni dans leur entourage.

Résultat de recherche d'images pour "le voile bleu"Résultat de recherche d'images pour "le voile bleu"

Si certains des enfants pouvaient être des pestes, ils seront comme tous les autres lui rendre l'hommage qu'elle mérite à la fin du film, dans une scène ou vous tomber littéralement d'émotion.

Résultat de recherche d'images pour "le voile bleu"

Le film est aussi l'occasion de voir de grands comédiens avec en tête la star de l'époque Gaby Morlay, que j'adulais pardessus tout dans le rôle de Louise Jarraud qui sans rien dire, nous faire tenir la larme qui va couler de nos yeux.

Résultat de recherche d'images pour "le voile bleu"

Mais on retrouvera aussi au casting des acteurs aussi importants que Elvire Popesco, Pierre Larquey, Jeanne Fusier-Gir, Denise Grey (oui Poupette) , Paul Demange, Noel Roquevert, la futur star américaine Louis Jourdan et tous ses enfants formidables comme Raymonde La Fontan, Primerose Perret (qui eu une carrière de 20 ans avec Guitry ou Raymond Bernard), ou Jacques Ory.

Résultat de recherche d'images pour "le voile bleu"

A l'arrivée un film peut-être un peu désuet pour notre époque, mais moi il reste un film qui a marqué ma mémoire,mais tellement d'époque ou on s'aperçoit que les classes aisées ne sont pas les plus prompts a aimés leurs enfants (sacré époque) et dans la famille on en sait quelque chose)

On sort beaucoup de mouchoirs, mais il en faut pour sécher nos larmes.

Le réalisateur Jean Stelli a tourné une trentaine de films, si peut on laissez un grand souvenir à part Le Voile Bleu, moi j'en retiens un qui s'appelle les 5 Tulipes Rouges un Thriller sur plusieurs meurtres sur le Tour de France.

Résultat de recherche d'images pour "le voile bleu"

En 1951, Curtis Bernhardt réalisera un remake américain de ce film, La Femme au voile bleu avec Jane WymanCharles Laughton et Joanne Blonde.

Le film a été tourné Rue François 1er dans les locaux de l'actuel radio RTL

NOTE : 16.30

Résultat de recherche d'images pour "le voile bleu"Résultat de recherche d'images pour "le voile bleu"Résultat de recherche d'images pour "le voile bleu"Résultat de recherche d'images pour "le voile bleu"Résultat de recherche d'images pour "le voile bleu"Résultat de recherche d'images pour "le voile bleu"

FICHE TECHNIQUE

Réalisation : Jean Stelli
Scénario ; François Campaux
Assistant Réalisateur ; Jeanne Etiévant
Décors  : René Renoux et Henri Ménessier
Costumes  Rosine Delamare
Photographie ; René Gaveau
Caméraman : Marcel Grignon
Photographe de Plateau : Marcel Soulié
Son ; René Lécuyer
Musique ; André Theurer et Alfred Desenclos
Maquillage ; Hagop Arakelianet Desmur
Montage ; Michelle David
Script : Charlotte Pecqueux et Maie-Thérèse Cabon
Société de Production : Compagnie Générale Cinématographique
Production ; Raymond ARTUS
Durée : 102 minutes
Sortie en France : 18 Novembre 1942
Sortie aux USA : 1er Octobre 1947

DISTRIBUTION

Google+ Badge

Google+ Badge

Google+ Badge