Pages

mardi 25 juillet 2017

BANDE ANNONCE DE THOR RAGNAROK DE KEVIN FEIGE

Le Marvel Cinematic Universe est un projet d’auteur monté par un producteur ambitieux (Kevin Feige), dont la particularité est de construire un univers cinématographique étendu sur le modèle des comics Marvel, et dans lequel plusieurs auteurs (Scott DerricksonKenneth BranaghJames GunnJon FavreauJoe JohnstonJoss WhedonShane Black, les frères Russo…) ont eu la tache de donner une personnalité cinématographique à de nombreux super héros tout en respectant un cahier des charge de story-telling, de mythification par le développement de l’univers, et d’interconnections visant le gigantisme – dicté par un Kevin Feige tout puissant, véritable moulinette d’uniformisation des oeuvres que certains ont su relativement pervertir (James Gunn et son Gardiens de la Galaxie, les délires visuels de Doctor Strange…), mais à laquelle d’autres n’ont pas survécu (Edgar Wright, évincé de Ant Man, Joss Whedon et son Avengers 2clairement tronqué de son réel potentiel…)

Le réalisateur néozélandais Taika Waititi, connu pour ses puissants drames intimistes sous perfusion Spielbergienne Boy ou Hunt for the Wilderpeople, ou encore pour son génial mockumentary Vampires en toute intimité, à quant à lui la tache de redonner au super héros le moins [cinématographiquement] intéressant du MCU – Thor, personnage unidirectionnel s’il en est – une véritable respectabilité après l’inutile second volet. D’après les premiers aperçus, ainsi que ce que nous connaissons de cet auteur, cela devrait passer par un ton rendant hommage au cinéma des 80’s – 90’s (il n’y a qu’a voir le logo du film ci-dessous), ou encore par l’humour très “Shane Black” du duo à l’affiche, Hulk / Thor.

Malheureusement, encore et toujours cette invasion/destruction du monde par une horde de minions génériques emmenés par un énième méchant théâtral (après Loki 3 fois, Cate Blanchett en “déesse de la mort” au look très Maleficent), et ce rendu artistique global franchement sans originalité, qui nous font douter de la capacité de Taika Waititi à s’extraire pleinement – au même titre que tous les autres auteurs du MCU -, du carcan de Kevin Feige. Espérons que nous nous trompons !

Source / Le Blog du Cinéma



Google+ Badge

Google+ Badge

Google+ Badge