Pages

mercredi 7 juin 2017

PALMARES DES GALA QUEBEC CINEMA (LES OSCARS QUEBECQUOIS)

Un an après avoir vu Juste la fin du monde rafler le prestigieux Grand Prix du Festival de Cannes et quelques mois après avoir été sacré meilleur réalisateur à la Soirée des César (en France), Xavier Dolan a donc bouclé la boucle dimanche soir en triomphant chez lui, au Québec.
Juste la fin du monde, une adaptation de la pièce du dramaturge français Jean-Luc Lagarce, a été récompensé dimanche dans deux des plus importantes catégories du gala (meilleur film et meilleure réalisation).
Ces deux prix Iris se sont ajoutés aux trois autres prix remportés par Dolan et son équipe jeudi lors du Gala des artisans (meilleure direction de la photographie, meilleure distribution des rôles et Film s’étant le plus illustré à l’extérieur du Québec).
Visiblement ému en montant sur scène, Dolan a profité de la tribune pour rappeler l’importance d’aller voir les films sur grand écran (en référence au phénomène Netflix) et pour manifester son inquiétude par rapport à «l’inquiétante décision du CRTC» par rapport aux «quotas de production locale. Il faut se battre pour notre identité et notre culture et c’est maintenant», a-t-il déclaré.
<em></em>
C’est la troisième fois de sa jeune carrière que Xavier Dolan remporte le prix du meilleur film à ce gala anciennement intitulé Soirée des Jutra, après J’ai tué ma mère en 2010 et Mommy en 2015. 
Le film Nelly, qui s’inspire librement de la vie et l’œuvre de l’écrivaine Nelly Arcan, s’est aussi illustré en raflant l'Iris de la meilleure actrice (remis à Mylène Mackay). Le drame de la réalisatrice Anne Émond avait déjà remporté trois prix au Gala des artisans de jeudi.
La comédie dramatique Les mauvaises herbes du cinéaste Louis Bélanger a également fait belle figure en récoltant les prix du meilleur scénario et du meilleur acteur dans un second rôle (Luc Picard).
<em></em>
Parmi les autres prix d’interprétation remis dimanche soir, soulignons que Gabriel Arcand a remporté l’Iris du meilleur acteur pour son rôle dans le film Le fils de Jean et que Céline Bonnier a été récompensée du prix de la meilleure actrice dans un second rôle pour sa performance dans Embrasse-moi comme tu m’aimes, la plus récente réalisation du cinéaste André Forcier. Enfin, c’est Rykko Bellemare qui a été sacré révélation de l’année grâce à son rôle dans le puissant drame Avant les rues, le tout premier long métrage à avoir été tourné en langue atikamekw.
<em></em>
1:54 choisi par le public
Boudé dans les catégories principales catégories à la surprise de plusieurs observateurs, le film 1:54 de Yan England a été récompensé du Prix du public. Ce nouveau prix qui remplace le Billet d’or est choisi par un vote du public parmi les cinq longs métrages québécois les plus populaires de la dernière année. Une bonne façon de souligner le succès en salles alors que la plupart des films nommés dans les principales catégories ont attiré peu de gens dans les salles.
<em></em>
«Je suis flabbergasté, a lancé Yan England en allant cueillir son prix sur scène. L’intimidation en milieu scolaire (le sujet du film) est un problème qu’on retrouve partout. On a tous un pas de plus à faire pour que ça cesse.»
À l’animation de la soirée, le duo formé par les comédiennes Édith Cochrane et Guylaine Tremblay avaient promis un gala «léger et rassembleur» et c’est exactement ce qu’elles ont livré.
<em></em>
Après un numéro d’ouverture savoureux dans lequel elles se sont embrassées sur la bouche sans explication avant de lancer quelques flèches amusantes au milieu du cinéma et au nouveau trophée Iris «qui ressemble au tibia de Terminator», les deux comédiennes ont animé un gala fort divertissant en injectant une belle folie et une bonne dose d’autodérision à la soirée. Leur plaisir et leur enthousiasme étaient contagieux.

LES GAGNANTS 2017

Meilleur film
Juste la fin du monde
Meilleure réalisation
Xavier Dolan (Juste la fin du monde)
Meilleur scénario
Louis Bélanger et Alexis Martin (Les mauvaises herbes)
Meilleure actrice
Mylène Mackay (Nelly)
Meilleur acteur
Gabriel Arcand (Le fils de Jean)
Meilleure actrice de soutien
Céline Bonnier (Embrasse-moi comme tu m’aimes)
Meilleur acteur de soutien
Luc Picard (Les mauvaises herbes)
Révélation de l’année
Rykko Bellemare (Avant les rues)
Meilleur film documentaire
Manoir
Meilleure distribution des rôles
Xavier Dolan (Juste la fin du monde)
Film s’étant le plus illustré à l’extérieur du Québec
Juste la fin du monde
Meilleure direction de la photographie
André Turpin (Juste la fin du monde)
Prix du public
1:54

Google+ Badge

Google+ Badge

Google+ Badge