Pages

mardi 6 juin 2017

BOX OFFICE US DU DIMANCHE 04 JUIN 2017

100,5 millions de dollars : la somme raflée par Wonder Woman avec Gal Gadot ce week-end le classe bon dernier parmi les quatre films du DC Cinematic Universe, derrière les démarrages de Man of Steel (116,6 millions), Batman V Superman : L'Aube de la Justice (166 millions) et Suicide Squad (133,6 millions). Il s'agit du troisième meilleur démarrage de 2017 aux USA pour l'instant ! Et c'est le plus gros démarrage jamais fait aux Etats-Unis par un film réalisé par une femme (en l'occurrence, Patty Jenkins, auteur de Monster et prétendante éconduite au poste de réalisatrice de Thor : Le Monde des ténèbres). Le précédent détenteur du record était le nettement moins féministe Cinquante nuances de Grey (2015) réalisé par Sam Taylor-Johnson (qui démarrait à 85 millions). En plus, le film se paye d'excellentes critiques, de loin les meilleurs des films du DC Universe, faisant de Wonder Woman un film très important dans l'histoire du super-cinéma US. Warner a battu Disney au poteau, car on attend toujours un film du Marvel Cinematic Universe consacré entièrement à une superhéroïne (il faudra attendre mars 2019 pour voir Captain Marvel avec Brie Larson). Bien joué. Dans le reste du monde, Wonder Woman rafle 122,5 millions supplémentaires, pour un total de 223 millions, bien au-dessus de son budget estimé à 150 millions. On retrouvera Wonder Woman dans Justice League avec Batman, Superman et leurs potes en novembre prochain : vu le tiède accueil fait par la critique aux films précédents, c'est Wonder Woman qui risque d'être la véritable meneuse de la troupe de superhéros Warner/DC. Et c'est une bonne chose. Pour la petite histoire, signalons qu'il s'agit d'un meilleur démarrage qu'Iron Man (98 millions en 2008) et c'est le record pour un film à thème Première guerre mondiale. Il faut le savoir !


Dans un autre genre de superhéros, voici Les Aventures de Capitaine Superslip, adaptant Capitaine Slip, la série de livres pour enfants signés Dav Pilkey. Nouvelle production DreamWorks après le carton de Baby Boss, réalisée par David Soren (Turbo) et écrite par Nicholas Stoller (Sans Sarah rien ne vaNos pires voisinsCigognes et compagnie), cette comédie relate les farces de deux incorrigibles écoliers. Les critiques sont excellentes et le film démarre à 23,5 millions. De bonnes nouvelles, d'autant qu'il n'a coûté que 38 petits millions.
Pirates des Caraïbes : La Vengeance de Salazar se retrouve troisième avec 21,6 millions de dollars pour son deuxième week-end. Ouille : c'est une chute de près de 65% par rapport à son démarrage de la semaine dernière. Mais si le cinquième Pirates des Caraïbes n'a rapporté pour l'instant que 114,6 millions aux Etats-Unis, loin de son budget estimé à 230 millions, il a déjà raflé 386,6 millions dans le reste du monde, lui permettant de franchir la barre symbolique des 500 millions. Mais atteindre le milliard de dollars mondial (comme Le Secret du coffre maudit et La Fontaine de jouvence) paraît un Eldorado bien lointain...
Pas grave pour Disney, cependant : pour son cinquième week-end, Les Gardiens de la Galaxie Vol.2rapporte 9,7 millions. Avec 355,4 millions de recettes américaines, c'est le deuxième plus gros hit de l'année. Et son total mondial grimpe à 816,5 millions.
Enfin, Baywatch : Alerte à Malibu réussit à se maintenir dans le top 5 avec des recettes de 8,5 millions ce week-end -soit une baisse de 54% par rapport à son démarrage moyen de la semaine dernière. Le reboot cinéma façon 21 Jump Street (soit "interdite aux moins de 17 ans non accompagnés" avec sexe, violence et gros mots) de la fameuse série télé n'a pas su conquérir le public malgré Dwayne Johnson en tête d'affiche.




Google+ Badge

Google+ Badge

Google+ Badge