Pages

vendredi 26 mai 2017

MON AVIS SUR RODIN DE JACQUES DOILLON (LE SILENCE EST D'OR)

RODIN de Jacques Doillon est un Drame Français en faux biopic.

SynopsisÀ Paris, en 1880, Auguste Rodin reçoit enfin à 40 ans sa première commande de l’Etat : ce sera La Porte de L’Enfer composée de figurines dont certaines feront sa gloire comme le Baiser et le Penseur. Il partage sa vie avec Rose, sa compagne de toujours, lorsqu’il rencontre la jeune Camille Claudel, son élève la plus douée qui devient vite son assistante, puis sa maîtresse. Dix ans de passion, mais également dix ans d’admiration commune et de complicité. Après leur rupture, Rodin poursuit son travail avec acharnement. Il fait face et au refus et à l’enthousiasme que la sensualité de sa sculpture provoque et signe avec son Balzac, rejeté de son vivant, le point de départ incontesté de la sculpture moderne. 
À 60 ans, enfin reconnu, il devient le sculpteur le plus célèbre avec Michel-Ange.

Résultat de recherche d'images pour "rodin film"


En préambule, j'ai cru pendant la totalité du film que j'étais devenu totalement devenu sourd, car dès que Rodin et Camille Claudel parlait on ne comprenait rien , j'ai même changé de place pour me rapprocher de l'écran car j'ai un peu de déficience auditive et je pensais que cela c'était aggravé, mais ouf en écoutant les spectateurs à la sortie et sur les sites de spectateurs je me suis vite rendu compte que c'était la bande son du film qui était responsable, ni le cinéma en question et ni mes oreilles.

Résultat de recherche d'images pour "rodin film"

Évidemment important a limiter l'accès à l'oeuvre tel qu'on devrait l'entendre et la voir, les images sans le son c'est pas génial, et on verra comment le jury va pouvoir juger un tel film, car il est en compétition au Festival de Cannes avec ce problème non pas technique, mais voulu par le réalisateur.

Résultat de recherche d'images pour "rodin film"

Mais heureusement il y a d'autre volet à explorer. Tout le film pratiquement dans un seul lieu les  ateliers de Rodin à Chartres et dans sa vrai maison à Meudon. La qualité première du film est les décors plein de sueurs et de poussières de plâtre, avec un excellent travail sur les décors et les costumes , habituels au film d'époque dans le cinéma français, avec au milieu la stature de Vincent Lindon qui se promène à travers ses oeuvres, ses modèles et ses femmes.

Résultat de recherche d'images pour "rodin film"Résultat de recherche d'images pour "rodin film"

L'autre chose qui m'a passionné dans le film est de voir comment on fabrique des statues à taille humaine, car elles sont faites d'assemblage de parties pré-fabriquées en amont, pour être ensuite liées les unes au autres comme un maçon qui fait son mur. Comme les habits des statuts qui ne sont pas la grande qualités de sculpteur de Rodin, mais une vraie tunique enduit de plâtre liquide qui va poser sur le corps de la statue et devenir l'oeuvre en elle même, c'est passionnant, irréel , magique.

Magique aussi de voir que pour sa statue de Balzac homme bedonnant il prenait comme modèle une femme bien enceinte. On se serait cru ans un cours des Beaux Arts.

Résultat de recherche d'images pour "rodin film"

A l'occasion du 100ème anniversaire de la naissance de Rodin, Vincent Lindon fait un joli Rodin, intense, plastique et habité par son personnage la barbe allant avec après 8 mois de pousse et plusieurs mois d'apprentissage de la sculpture.

Résultat de recherche d'images pour "rodin film"

Maintenant en dehors des cours de sculpture , la vie de Rodin n'est pas vraiment passionnante, à part sa relation flamboyante avec Camille Claudel , et sa relation libidineuse avec les femmes, ne rend pas le personnage très sympathique et pas du tout intéressant.

Résultat de recherche d'images pour "rodin film"

Reste le personnage de Rose Beuret avec qui il va se marier après 50 ans de vie communique, personnage très Balzacien jouée extraordinairement par Sévérine Caneele qui avait disparu des radars avec L'humanité de Bruno Dumont et son dernier film Quand la Mer Monte en 2004 , treize d'absence on se demande pourquoi, elle est Rose Beuret jusqu'à la moindre couture.

Résultat de recherche d'images pour "rodin film"

Une "pensée" pour finir non pas pour le penseur, mais pour le film de Bruno Nuytten "Camille Claudel" que Lindon n'aime pas (évidemment), mais allez le voir au moins pour la construction d'une oeuvre.

NOTE : 13.60

Résultat de recherche d'images pour "statue balzac rodin"Résultat de recherche d'images pour "statue LES PORTES DE L ENFER rodin"Résultat de recherche d'images pour "le penseur de rodin"

FICHE TECHNIQUE

Réalisation : Jacques Doillon
Scénario ; Jacques Doillon
Musique : Philippe Sarde
Production : Kristina Larsen et Vincent Maraval
Maquillage : Nathalie Tabareau
Coiffeur ; Milou Sanner
Casting : Anais Duran
Effets Visuels  Gael Durant
Mixage ; Thomas Gauder
Son : Erwan Kerzanet
Costumes ; Pascaline Chavanne
1er Assistant Réalisateur ; Nicolas Guilleminot
Directeur de Production  Aude Cathelin
Casting : Coralie Amedeo et Constance Demontoy
Décors : Katia Wyszkop
Montage ; Frédéric Fichefet
Photographie ; Christophe Beaucarne
  
DISTRIBUTION



Vincent Lindon

Vincent Lindon
Rôle : Auguste Rodin

Izïa Higelin

Izïa Higelin
Rôle : Camille Claudel

Séverine Caneele

Séverine Caneele
Rôle : Rose Beuret

Edward Akrout

Edward Akrout
Rôle : Edward Steichen

Zina Esepciuc

Zina Esepciuc
Rôle : Modèle Marianne

Olivia Baes

Olivia Baes
Rôle : Gwen Mary John

Lea Jackson

Lea Jackson
Rôle : Jessie

Magdalena Malina

Magdalena Malina
Rôle : Sophie Postolska

Google+ Badge

Google+ Badge

Google+ Badge