Pages

vendredi 28 avril 2017

DECES DE L'ACTEUR (Chabrol, Truffaut) et REALISIATEUR JACQUES ROBIOLLES A 82 ANS

Jacques Robiolles débute sa carrière comme comédien. Il tourne notamment pour Claude Chabrol (Landru, 1962), François Truffaut (La mariée était en noir, 1967, Baisers volés, 1968, Domicile conjugal, 1970), et Philippe Garrel (Marie pour mémoire, 1967).

Après un court-métrage sans lendemain (Réflexion faite dans un buffet Henri III), Robiolles revient à la mise en scène à fin des années 60. Henri Langlois, le cofondateur de la Cinémathèque française, s’intéresse à lui, participant à la production de son premier film Le Dagmaluakh (1968). Il réalise ensuite une dizaine de films poétiques, comme Les Yeux de maman sont des étoiles (1971), ou encore Le jardin des Hespérides (1975), dédié à Langlois et montré au festival de Cannes en 1975. Epris de fantastique, il mettra en scène Le Train de Transylvannie, et apparaîtra chez Jean Rollin dans La Vampire nue et Le Frisson des vampires. On a pu également le voir dans des petits rôles pour Jean-François Davy dans Bananes Mécaniques et Au Plaisir des dames. En 1981, il met en scène Fabrice Luchini pour un court métrage intitulé La forêt désenchantée.

Sa dernière apparition à l'écran date de 2004 pour le film documentaire Le Fantôme d’Henri Langlois de Jacques Richard. Robiolles figurait également dans le documentaire expérimental de Gérard Courant intitulé Cinématon en 2002, qui proposait des portraits filmés de personnalités du 7e art. Il s’était retiré depuis de nombreuses années en Normandie.

FILMOGRAPHIE


Réalisateur 

1978 : "la communion privée" (20 mn)
1988 : "comme des larrons en foire" (30 mn) 1990 : La saga des Anglos-normandes" (70 mn)

Acteur 

Cinéma 





Google+ Badge

Google+ Badge

Google+ Badge