Pages

mercredi 15 mars 2017

COUP DE COEUR : MON AVIS SUR 11:4 de Yan England (A montrer dans les écoles)

1:54 de Yan England est un Drame Canadien mais très Québécois.

Synopsis1:54 retrace l’histoire d’un adolescent, Tim. En secondaire 5, celui-ci subit les moqueries de Jeff depuis quatre ans. Mais lorsqu’il fait face au suicide de son unique et meilleur ami Francis, qui était lui aussi victime d’intimidation, Tim décide de frapper là où ça fait mal. Ainsi, il reprend l’athlétisme, sport dans lequel il a toujours excellé, au grand dam de Jeff. S’ensuit une rivalité entre les deux jeunes hommes, entre la victime et son intimidateur. Pour s’emparer de la seule place disponible aux nationaux d’athlétisme, Tim devra battre le temps de son adversaire au 800 m : 1:54…

Résultat de recherche d'images pour "1:54"

Il y a des films comme ça qu'on ne savait pas en tournage et qui nous arrive en pleine gueule et dont on ne pouvait même pas imaginer ce qu'on allait vivre lors de sa projection. 1:54 fait partir de ces films qu'on pense encore longtemps après l'avoir vu, réfléchissant à ces images qu'on pense toujours qu'elle n'existe que chez les autres et que nos enfants ne sont pas concernés.

Résultat de recherche d'images pour "1:54"

Si je ne savais pas le parcours d'éloges partout où il passe et notamment dans au Festival d'Angoulème cher à Dominique Besnehart ou le jeune acteur du film a obtenu le Prix du Meilleur Acteur, je serais quand même allez le voir et pour deux raisons, tout d'abord je connais le réalisateur Yan England car il avait été nominé aux Oscar pour son court-métrage "Henry3" en 2013, mais surtout je retrouvais la révélation du film de Xavier Dolan "Mommy" l'acteur Québécois Antoine-Olivier Pillon et qui avait déjà tourner un rôle de ce genre pour un clip d'Indochine réalisé bien sur par Xavier Dolan.

Résultat de recherche d'images pour "1:54"

Malgré le titre et la Bande Annonce, le film n'est pas un énième film sur le monde sportif et la rivalité entre athlète, donc oublions cela et entrons dans le vif du sujet.

Résultat de recherche d'images pour "1:54"

1:54 est un film qui parle d'incommutabilité entre des adolescents sur d'eux , flambeur, arrogant qui détruisent la vie et le quotidien de leurs camarades , pouvant passer de copains à victimes en quelques temps et plus vite qu'on le pense, de l'inconscience des propos et des actes face au silence des victimes.

Résultat de recherche d'images pour "1:54"

Des parents qui dans un cas comme de l'autre, ne savent pas ce qui se passe au quotidien dans la tête de leurs chers bambins, la chair de leur chair, qui d'un côté passe leur temps a exploité la haine au quotidien pour des faits encore peu connu d'eux, uniquement sur le quand diras-t-on, et les parents sont responsables de cela, certains n'étant pas mieux que ces rejetons.

Résultat de recherche d'images pour "1:54"

Mais le plus difficile c'est pour ces deux ados , Francis (Robert Naylor) et Tim (Antoine-Olivier Pilon) qui découvre avec difficulté leur attirance l'un pour l'autre sans pour autant le dire à l'autre, ce qui va plonger les deux camarades amis dans la vie, a se rapprocher ou à s'éloigner suivant les brimades que reçoit Francis qui va amener ce dernier, sans en parler à son copain, à mettre fin à ces jours.

Résultat de recherche d'images pour "1:54"Résultat de recherche d'images pour "1:54"

Cette nouvelle situation va bouleverser Tim qui dans un premier temps va baisser les bras et subir lui aussi les brimades de ces copains d'écoles, et une vidéo mal engagée va mettre à mal l'esprit torturé de Tim, il va vouloir dans un premier temps essayer de battre le champion de l'école (Lou-Pascal Tremblay) sur une course d'athlétisme sur 800 mètres (d'ou le titre) pour autant être un défi de vengeance suite à la mort de Francis, que pour être un parmi les autres.

Résultat de recherche d'images pour "1:54"

Sa faiblesse, va même le pousser à embrasser de force Jennifer (Sophie Nélisse) qui n'était pas demandeuse , mais pour faire croire que aux autres élèves de l'école.

Résultat de recherche d'images pour "1:54"

Mais cette vidéo ou Tim exécute un acte sexuel individuel va être mis à profit par Jeff, qui le menace de divulguer cette vidéo (ce qu'il va finalement faire) si Tim s'échine à vouloir le battre sur la course nationale.

Cette double défaite pour Tim, va le dérégler totalement et il va vouloir se venger impitoyablement de ces défiances qu'il subit au quotidien, quitte à faire des morts supplémentaires.

Résultat de recherche d'images pour "1:54"

1:54 est un film essentiel à montrer dans toutes les écoles françaises, comme cela c'est fait au Canada, pour parler du problème qu'est l'Homophobie en France, et ou des adolescents subissent des brimades dans leurs écoles ou autour d'elle parce qu'ils sont ou pense être différent, aujourd'hui heureusement deux associations S.O.S Homophobie et Le Refuge permettent à ces adolescents de vivre libre de leurs envies de vivre ce qu'ils pensent être le mieux pour eux.

Résultat de recherche d'images pour "1:54"Résultat de recherche d'images pour "1:54"

C'est pour cela 1:54 est important pour ce message, tout en saluant la performance des jeunes comédiens dont Antoine-Olivier Pillon qui prouve une nouvelle fois après Mommy qu'il est un grand comédien, même si son accent au couteau va lui fermer des portes , mais Xavie Dolan est toujours là.

Un très grand film à méditer et à prendre au sérieux.

NOTE : 16.90

Résultat de recherche d'images pour "1:54"

FICHE TECHNIQUE

Réalisation : Yan England
Scénario : Yan England
Producteur : Denise Robert et Diane England
1er Assistant Réalisateur ; Erik Ajduk

DISTRIBUTION



Antoine-Olivier Pilon

Antoine-Olivier Pilon
Rôle : Tim

Sophie Nélisse

Sophie Nélisse
Rôle : Jennifer

Lou-Pascal Tremblay

Lou-Pascal Tremblay
Rôle : Jeff

David Boutin

David Boutin
Rôle : Pierre

Patrice Godin

Patrice Godin
Rôle : M. Sullivan

Robert Naylor

Robert Naylor
Rôle : Francis









Google+ Badge

Google+ Badge

Google+ Badge