Pages

vendredi 31 mars 2017

BANDE ANNONCE DE BERLIN SYNDROME DE CATE SHORTLAND AVEC TERESA PALMER

Si Dans le noir, précédent film avec Teresa Palmer au premier plan, était un film d’épouvante efficace, Berlin Syndrome s’annonce comme un thriller des plus angoissants, car construit autour d’une situation des plus ordinaires et communes. En effet, qui n’a jamais passé la nuit avec un(e) inconnu(e) ? Bon, certainement autant que ceux qui l’ont déjà fait, mais passons. Tout ça pour dire qu’il n’y a en tout cas rien d’extraordinaire à ce qu’une jeune fille en vacance à Berlin rencontre un garçon et reste chez lui jusqu’au lendemain. Que ce même jeune homme, la prenant un peu trop aux mots (“J’aimerais pouvoir rester” lui dit-elle), décide de la séquestrer dans son appartement, l’est bien davantage.
Bien sûr, il ne faudrait pas voir en Berlin Syndrome, mis en scène par la réalisatrice australienne Cate Shortland, un film à visée préventive, nous faisant la morale quant au fait de parler (et par extension de coucher) avec des inconnus – comme souvent dans le cinéma d’horreur, bien qu’aujourd’hui il y ait davantage d’ironie et qu’il s’agisse plutôt de pointer les conséquences d’un puritanisme excessif (It Follows). Un thriller à voir avant tout comme un divertissement donc, qui provoque une angoisse par une des situations les plus banales de notre époque. Espérons que Berlin Syndrome n’ira pas jusqu’à nous rendre encore plus parano dans notre relations sociales.
Annoncé pour le 25 mai 2017 aux Etats-Unis, Berlin Syndrome n’a pas encore de date de sortie en France.


Google+ Badge

Google+ Badge

Google+ Badge